Vous souhaitez être rappelé ?

Le rappel sera réalisé pendant les heures d'ouverture de l'agence Family Sphere

Vous souhaitez être contacté(e) pour :

* Champs obligatoires

Le Groupe Family Sphere ayant désigné un Délégué à la Protection des Données auprès de la CNIL, conformément à la « Loi Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et au RGPD, en justifiant de votre identité, vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification ou de suppression des informations vous concernant. Vous pouvez également pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement de vos données. Merci de nous adresser en ce cas un mail à dpo@family-sphere.com. Vous trouverez des informations exhaustives à propos de vos droits sur le site de la CNIL, à l'adresse https://www.cnil.fr.

BIEN GÉRER LA FATIGUE DE VOTRE ENFANT SCOLARISÉ

« Maman, papa, je suis fatigué« . Cette phrase, vous avez peut-être l’habitude […]

« Maman, papa, je suis fatigué« . Cette phrase, vous avez peut-être l’habitude de l’entendre alors que vous allez chercher vos enfants à l’école ou que vous rentrez chez vous pour prendre le relaie de votre nounou à domicile, qui s’est occupée de les récupérer. A 3 ans notamment, la première rentrée et les jours d’école qui s’enchaînent sont une source de fatigue.Même pour les plus grands, le rythme scolaire chamboule les habitudes… et génère de la fatigue ! Comment limiter ce phénomène ?

Les causes de la fatigue scolaire

Si votre enfant vous confie régulièrement qu’il est fatigué, ceci est tout à fait normal. En effet, contrairement aux journées rythmées par la crèche ou un mode de garde individuel, l’école change la donne.

  • Dans les communes qui ont mis en place la semaine de quatre jours, le temps de présence est allongé au quotidien. Les enfants passent beaucoup de temps en classe et peu à la maison, ce qui déséquilibre leur rythme.
  • Avec de l’école le mercredi matin ou des activités extra-scolaires pendant ce jour du milieu de la semaine, les enfants n’ont pas souvent le temps de souffler. Toujours être occupé, et la fatigue arrive.
  • Enfin, à l’école, il faut s’adapter au rythme de la communauté. Il est possible que votre enfant en maternelle ait des siestes tronquées, s’il avait par le passé l’habitude d’être un bon dormeur.

Ajoutez à toutes ces causes que nous venons de lister les virus et allergies qui circulent en collectivité mais aussi pour les plus grands la charge de travail…

Aidez votre enfant pour qu’il soit moins fatigué

En tant que parents, vous avez la possibilité d’agir pour réduire cette fatigue et aider votre enfant à l’affronter. Non, vous n’allez pas changer le rythme scolaire ni même dicter le programme des activités… Toutefois, en vous adaptant aux contraintes de l’école, vous pouvez en complément trouver des solutions qui réduisent la fatigue.

  • Pour les tout-petits, la scolarisation en journée complète dès la petite section peut entraîner beaucoup de fatigue. Il est souvent possible de débuter par une présence en demi-journée puis de basculer en temps plein (par exemple en janvier). Renseignez-vous.
  • Le mercredi, lorsqu’il n’y a pas école, inutile de vous lancer dans une course aux activités extra scolaires ! Votre enfant peut rester à la maison – pour cela, pensez à une nounou à domicile. Dans un lieu qu’il connaît, avec son environnement et ses jeux, votre enfant va faire des activités tout en bénéficiant d’un cadre propice à la détente.
  • Donnez à votre enfant des repères. Vous pouvez par exemple prendre l’habitude d’aller le récupérer à l’école tous les vendredi plus tôt, et confier cette mission à une nounou à domicile deux fois par semaine, le lundi et le mardi.
  • Adoptez si possible des réflexes pour que votre enfant dispose d’un sommeil de qualité véritablement réparateur (voir à ce sujet notre article Comment aider votre enfant et lui apprendre à bien dormir ?).

Emmagasiner de la fatigue est inévitable pour un enfant scolarisé. Toutefois, avec les aménagements que nous venons de lister, nous pouvons limiter ce phénomène. Pensez également à agir de manière préventive en favorisant une alimentation variée et équilibrée. Elle participe aux apports d’énergie nécessaires pour affronter une journée d’école et en ressortir avec moins de fatigue.